jeudi 21 mai 2015

Aetherna : L'Emissaire de l'au-delà par Guilhem Méric

jeudi 21 mai 2015
Résumé : 24 ans, Chayton Parx s'est exilé de sa province natale pour devenir aide-soignant. En accompagnant les malades en fin de vie, le jeune homme a trouvé le moyen d'occulter l'épisode troublant dont il fut victime des années auparavant. Un soir, chez l'un de ses patients, il est témoin d'un étrange phénomène : des centaines d'abeilles se massent contre la vitre du salon, et une voix semble lui parler à travers le bourdonnement de l'essaim. Une voix curieusement familière, et pourtant venue d'ailleurs... Lorsque l'histoire se répète, le doute n'est plus permis : quelque chose ou quelqu'un souhaite adresser un message à Chayton. Aidé de Juliet, une jeune femme au tempérament de feu, et de son grand-père féru de sciences occultes, il devra affronter ses démons pour tenter de pousser les portes d'un autre monde, celui de l'Au-delà…

Titre : Aetherna : L'Emissaire de l'au-delà

Auteur : Meric Guilhem

Édition : J'ai Lu

***


Aujourd'hui, je vais vous évoquer un ouvrage reçu lors du dernier Masse Critique de Babelio : Aetherna : L'émissaire de l'au-delà par Meric Guilhem.

Dans l'ensemble, je dois avouer que ma lecture n'a pas été désagréable. J'ai aimé l'univers dans lequel évoluait le héros Chayton. J'ai apprécié le rôle des abeilles dans cette histoire ainsi que la mythologie autour de l'Au-delà. Jusqu'à ce que le grand-père réapparaisse dans la vie du jeune homme, je me suis laissée porter par l'intrigue sans avoir envie de m'arrêter, curieuse d'en savoir plus sur les mystères de l'existence de Chayton ainsi que l'évolution de ses relations avec Juliet et sa famille.

Puis Ernest a surgi. Avec lui, l'intrigue s'est accélérée. J'ai commencé à tiquer sur certaines choses tandis qu'un sentiment de frustration m'envahissait. Chayton a baissé un peu trop vite sa garde à mes yeux, certains personnages secondaires se sont révélés sous-exploités et au final l'ennemi s'est révélé assez anecdotique. Au final, j'ai trouvé dommage que le potentiel de l'univers ne soit pas davantage exploité, que certains éléments ne soient qu'effleurés. Cela ne m'aurait pas dérangé que l'univers s'éclipse pour servir la relation entre Chayton et la personne qui veut sauver. Hélas, l'auteur a emprunté d'autres voies intéressantes mais dont les promesses n'ont pas été tenues. Résultat, j'ai eu la sensation que le propos n'était qu'effleuré, que l'auteur s'est dispersé alors qu'il aurait pu se concentrer sur l'essentiel et laisser certains éléments de côté comme l'intrigue autour de Starck.

Quant à la fin… Elle ne m'a clairement pas laissée indifférente. J'ai été choquée, je me suis demandée si j'avais bien compris, je suis revenue en arrière et je suis arrivée à la même conclusion. Honnêtement, je la rejette totalement. Je ne suis pas d'accord, mais je remercie l'auteur d'avoir osé opter pour un tel choix car au fond c'est dans la logique du personnage. D'une certaine façon, cette fin rachète les moments d'égarement de la seconde partie, me donne aussi envie d'avoir une suite parce que des questions restent sans réponses, que je voudrais les avoir même si je sais que ce n'est pas une obligation.

Au final, je ne regrette pas d'avoir coché ce livre à la Masse Critique de Babelio. Il est imparfait, mais il a tout de même un truc. Malgré l'effleurement de certains passages, le côté parfois simplise de l'ensemble, la première partie et la fin valent le coup à mes yeux. Cet auteur est à suivre, et je me ferais un plaisir de le rajouter à la liste de ceux qu'il ne faut pas perdre de vue. 


Verdict : ♥ ♥ ♥


1 commentaire:

  1. globalement, je suis assez d'accord avec toi :)

    RépondreSupprimer

Encore un Chapitre © 2014